">

Denis Masseglia adresse ses voeux au mouvement sportif


Mardi 11 janvier 2011, Denis Masseglia, président du CNOSF, a présenté ses vœux aux représentants du sport français et à ses partenaires institutionnels et privés.

« Il faut oser »

Dans l'amphithéâtre Nelson Paillou de la Maison du sport français, Denis Masseglia a d'abord tenu à saluer la présence de Mme Chantal Jouanno, nouvelle ministre des Sports, de plein exercice.
« Vous avez en peu de temps montré que vous étiez à l'écoute du mouvement sportif et réceptive aux analyses et propositions qu'il pouvait formuler » a-t-il notamment souligné.

En ce sens, Denis Masseglia est revenu sur la seconde conférence nationale du sport évoquée avec Madame la ministre lors du Salon des maires de novembre dernier.
« Je sais qu'il est parfois difficile d'imaginer le changement, mais aujourd'hui plus que jamais, il faut oser, oser se dire que l'on peut évoluer, oser se dire que l'on peut partager les responsabilités et se les répartir. C'est un acte fort que de proposer cette organisation à laquelle tous les acteurs du sport aspirent pour qu'elle soit un élément fondateur de ce que sera le modèle sportif français de demain. »

« Avoir une politique de grands événements »

Le président du CNOSF a ensuite évoqué Annecy 2018, au cœur de l'actualité puisque, la veille, le dossier de candidature a été déposé au CIO et que le Groupement d'Intérêt Public a été constitué. Soulignant le travail réalisé par Edgar Grospiron, Denis Masseglia a réaffirmé la détermination du CNOSF dans ce projet : « La candidature, notre candidature, doit se poursuivre sans faille avec détermination, de manière à la fois humble et résolue, car tout reste possible. C'est un devoir vis-à-vis de l'Olympisme français, des autres villes pré-requérantes, des partenaires institutionnels et privés et plus généralement de la population qui croit en nous ».

Cette candidature entre dans la préoccupation, pour la France, de se faire hôte de grandes manifestations internationales et n'est pas la seule portée par le mouvement sportif. En 2011, la Fédération française de golf saura si elle est retenue pour accueillir la Ryder Cup, et les fédérations françaises d'athlétisme, de judo, de gymnastique mais aussi de course d'orientation ou encore d'haltérophilie organiseront un championnat du monde ou d'Europe.

Rappelant la désignation de la France pour l'accueil de l'Euro 2016 de football, Denis Masseglia a par ailleurs rendu hommage à Fernand Duchaussoy et Jean-Pierre Escalettes, et salué le compromis réalisé pour la construction et la rénovation des stades par le biais d'un prélèvement complémentaire au bénéfice du CNDS. Le président du CNOSF a également émis le vœu d'une équipe de France de football « accessible, humble et rayonnante » et rappelé que, cette dernière appartenant au patrimoine national, sa gestion relevait de la seule Fédération française de football.

Denis Masseglia a également tenu à saluer l'accession aux plus hautes responsabilités d'Yvan Mainini, président de la FIBA pour 4 ans, ce qui en fait, avec Bernard Lapasset pour le rugby, le deuxième président français de fédération internationale olympique. Autre fait significatif de l'année 2010, la naissance de l'association francophone de comités nationaux olympiques qui compte à ce jour 37 membres adhérents.

« Faire honneur au maillot bleu »
Mais 2010 a d'abord été une année riche en matière de performances sportives françaises. Des handballeurs aux médaillés des JO de Vancouver en passant par le formidable été des athlètes et des nageurs, sans oublier les podiums réalisés en canoë-kayak, judo, gymnastique, pentathlon moderne, aviron, ou cyclisme, le président du CNOSF a tenu à souligner le niveau exceptionnel atteint par l'équipe de France olympique. Denis Masseglia a également réservé une mention particulière aux championnats du monde d'escrime, parfaitement organisés au Grand Palais. Olympiques et non-olympiques, les champions du monde français seront d'ailleurs fêtés à la Maison du sport français, le 20 janvier 2011.

« Au-delà des performances, il y a l'engagement, la volonté de faire honneur à son maillot, au maillot bleu symbole de la sélection en Equipe de France » a par ailleurs mis en perspective Denis Masseglia. « L'année 2010 a été marquée par l'esprit bleu, cet esprit que l'on vous invite à partager avec tous les membres de la commission des athlètes de haut niveau (CAHN) ». Sous l'impulsion de sa co-présidente, Isabelle Severino, vice-présidente du CNOSF, la CAHN connait « une très belle dynamique », et mobilise autour de sujets primordiaux tels le double projet sportif et social ou la retraite.


Au cours de cette cérémonie, Denis Masseglia a également évoqué le projet de Club France pour les Jeux Olympiques de Londres 2012 : « Ambitieux par la dimension, ambitieux aussi et surtout par la volonté d'y associer l'ensemble des acteurs, athlètes, entraîneurs, dirigeants, médias, supporters, familles, partenaires tant institutionnels que privés mais aussi le monde économique ». En particulier, le CNOSF souhaite « placer les athlètes au cœur de son organisation et de tout faire pour les magnifier ». A cette occasion, un label de membre du Club France 2012 va être mis en place « pour initier une démarche que l'on veut pérenne ».

« Faire du sport un enjeu pour la France »
Ce Club France fera notamment une part belle aux collectivités territoriales. Les concernant, Denis Masseglia a rappelé l'inquiétude qui a prévalu l'an passé au sein du mouvement sportif à la perspective de voir disparaitre la clause de compétence générale si elle n'était pas remplacée par une clause de compétence spécifique sport. « Nous devons apprécier comme il se doit le résultat final, même s'il ne résout pas tout et si demeure la question des capacités financières des différentes collectivités ». Ce dossier a été suivi par Jean Michel Brun, vice-président délégué Sport et territoires que Denis Masseglia a remercié et qui a également amené, fin 2010, la signature d'un accord avec l'Association des Maires de France.

Au titre des signatures, le président du CNOSF a aussi tenu à rappeler les conventions avec le ministère de l'Education nationale, avec le service civique et avec le MEDEF. En décembre 2010, une autre signature a vu BMW rejoindre les partenaires du CNOSF (Adidas, la Française des Jeux, EDF, Orange, Tarkett et le Groupe BPCE ainsi que SOMFY, la Compagnie Nationale du Rhône, et Aréa Groupe Eiffage, dans le cadre du programme conjoint avec Annecy 2018).

Le président du CNOSF a également fait part de son espoir de voir, en 2011, la Fondation du sport français, dirigée par Edwige Avice, démarrer réellement grâce à l'obtention du statut de fondation abritante avec, entre autre domaines d'actions ceux liés au sport-santé et à l'insertion par et dans le sport. A ce sujet, Denis Masseglia a mis en valeur la première édition du week-end Sport, Santé, Bien-être, organisé par la délégation Sport et diversité des pratiques sous l'impulsion de la vice-présidente déléguée, Françoise Sauvageot, et le soutien de Bernard Amsalem ; une opération amenée à s'étendre en 2011.

Cette année sera enfin celle d'un choix quant au partenariat du mouvement sportif sur un projet de télévision. « La décision que nous avons à prendre sans doute au mois de mars ou avril est importante », a précisé Denis Masseglia, « nous le ferons ensemble, avec tous les présidents et présidentes de fédérations qui écouteront les projets qui seront présentés et pourront ainsi juger de leur pertinence pour la promotion de nos activités ». En attendant la fin de l'année et le passage au tout numérique, le partenariat avec Orange a été reconduit pour 2011. Le président du CNOSF a, à ce titre, remercié Jean-Pierre Mougin, son secrétaire général, pour le soin apporté aux dossiers liés à la télévision et au fonctionnement du CNOSF, ainsi que Jean-Jacques Mulot, son trésorier général, pour le suivi financier et son implication dans le marketing et les dossiers équipements du CNDS.

« Donner au sport toute sa place »
Denis Masseglia a conclu sur des encouragements à tous les Français qui, en 2011, iront chercher une qualification olympique et pour l'Equipe de France de rugby « qui va aller en Nouvelle-Zélande défier les All-blacks sur leur propre terre ».

Émettant le vœu que « la licence fédérale, lien d'appartenance à une famille et principale ressource propre des fédérations, soit au centre de toutes les appréciations ou perspectives de conventions », le président du CNOSF a appelé à la valorisation des presque 3 millions de bénévoles qui animent le sport en France, avant de terminer sur un ultime vœu : « que l'on donne au sport toute la place sociétale qui lui revient ».

Télécharger l'intégralité du discours des vœux de Denis Masseglia

Source : CNOSF



Les partenaires du CROS

PARIS 2024


Agenda du CROS


FORMATIONS :
>Formations de bénévoles 2017/2018 du mouvement sportif de la région Centre-Val de Loire

> Rechercher efficacement des partenaires privés pour son association sportive : les 11 et 12 décembre 2017 COMPLET

Pensez à mener l'entretien professionnel obligatoire auprès de vos salariés !
Des questions, Quels outils adaptés utiliser ...?

--> 02.38.49.88.52 ou formation.cvl@franceolympique.com

A propos de nos formations

Nos références

Conditions générales de vente

Contacts


Le CROS CVL est référencé dans le Datadock

Annuaire du sport

BasiCompta®

Sur les réseaux...



Où nous trouver?

Comité Régional
Olympique et Sportif
Centre - Val de Loire

6 ter rue de l'Abbé-Pasty
45400 FLEURY-LES-AUBRAIS
Le plan d'accès

Horaires d'ouverture et coordonnées du CROS

Horaires du Secrétariat
8h30-12h30 / 13h30-17h00
Fermé le mercredi après-midi
Coordonnées
Tél : 02.38.49.88.50
E-mail : centrevaldeloire@franceolympique.com

Rechercher