">
Actualités >

L'Assemblée du Sport restitue ses travaux...


Installée il y a tout juste trois mois, l'Assemblée du sport vient de restituer ses travaux. L'ensemble consiste en 313 préconisations en faveur d'"une France 100% sport", selon les termes de la Ministre des sports, Chantal Jouanno.

Trois mois de travaux, 180 participants, 30 réunions, 260 contributions extérieures, 313 préconisations, l'Assemblée du sport n'a pas chômé depuis son lancement, le 29 mars dernier.

"Cette nouvelle gouvernance sera mise en place dès septembre. Pour qu'elle soit efficace et légitime, l'Assemblée du sport sera créée par décret", a dit la ministre à l'INSEP (Institut national du sport, d'expertise et de performance).
"Elle sera composée d'une soixantaine de représentants de l'Etat, du mouvement sportif, des collectivités territoriales du monde économique et de la société civile", a-t-elle précisé. Sa composition définitive sera connue dans le courant de l'été.

Après les travaux lancés le 29 mars et pour lesquels 180 experts ont été retenus, 313 préconisations ont été avancées, l'idée fondamentale étant que l'expression "modèle sportif français" recouvre une activité dont le caractère est de servir l'intérêt général.
Ce qui implique qu'y sont associés l'Etat, les collectivités territoriales, les associations et les fédérations qui participent au développement de l'activité sportive avec des compétences partagées.
"L'objectif est une politique partagée globale, où tout le monde tire dans le même sens", a précisé la ministre en conférence de presse.

Licence découverte
Derrières les idées générales qu'il convient encore de travailler, des mesures concrètes sont d'ores et déjà envisagées comme la "licence découverte", permettant aux plus jeunes d'aller d'un sport à l'autre sur une période d'essai trimestrielle, financées par des acteurs multiples.

Chèque sport
Egalement à l'étude un "chèque sport", sur le modèle du ticket-restaurant ou du chèque-vacances, pour les jeunes et les salariés pour développer les inscriptions dans les clubs pour les 16-25 ans et pour inciter les entreprises à développer l'offre d'activité sportive au profit de leurs salariés.

Femmes et personnes en situation de handicap
Il est également question de développer le sport pour les femmes dans les cités et pour les personnes handicapées et de favoriser la place du sport dans l'éducation et l'enseignement.

En matière de santé, les propositions sont d'inscrire la pratique des activités sportives comme un objectif des programmes régionaux de santé, ou encore de permettre une meilleure intégration de l'activité physique dans le traitement de certaines pathologies.

En termes d'équipements, si l'ouverture de quelque 4.000 équipements sportifs scolaires et militaires les soirs et week-ends à un public plus large est souhaitée, il s'agit encore de "doter la France d'équipements attractifs" et d'en faciliter l'accès. Cela passe par une régulation de l'offre sur les territoires et suppose la coordination des acteurs et la mise en synergie des financements à partir de diagnostics partagés, mais aussi par des schémas d'équipements sportifs.

Formation
Parallèlement, il conviendrait d'adapter l'offre de formation aux demandes des publics et aux besoins des territoires, notamment en clarifiant les voies de certification, et en promouvant l'apprentissage dans les métiers du sport.

Financement
Enfin, le mouvement sportif est invité à mobiliser de nouvelles ressources et à garantir son autofinancement. Dans ce cadre, le mécénat des entreprises en matière de sport serait encouragé par une défiscalisation de 5% contre 5‰ actuellement.

Chantal Jouanno a également annoncé qu'elle allait travailler avec le ministère de l'Economie pour chiffrer les bénéfices du sport, avec l'objectif de "ne plus considérer le sport comme une simple dépense budgétaire mais comme une réponse à nos problèmes de société".

Les problèmes du sport de haut niveau (dopage, corruption et dérives financières) seront également étudiés par la future Assemblée.

"C'est une nouvelle page qui s'ouvre, un nouveau modèle sportif", a conclu la ministre des Sports.

Pour en savoir plus,

Télécharger les enjeux et préconisations de l'Assemblée du Sport
Télécharger des extraits des travaux
Voir l'article du Nouvel Obs
Lire l'article de Localtis
Télécharger le discours de clôture de Chantal Jouanno


Sources :
CNOSF, sports.gouv.fr, Localtis, Nouvel Obs



  • Olympisme et mouvement sportif >
  • Présentation du Projet de loi olympique et paralympique
  • PARIS 2024 : une nouvelle étape franchie
  • Le CIO publie le rapport de la commission d'évaluation pour 2024
  • EVENEMENT : Journée Olympique en Centre-Val de Loire
  • TOKYO : 15 nouvelles épreuves en 2020
  • CNOSF : une équipe reconduite
  • Les Jeux de Rio 2016 : Un point sur les résultats des régionaux du Centre-Val de Loire
  • JO : 22 athlètes régionaux participeront aux Jeux Olympiques de RIO
  • Les partenaires du CROS

    PARIS 2024


    Agenda du CROS


    FORMATIONS :
    >Formations de bénévoles 2017/2018 du mouvement sportif de la région Centre-Val de Loire

    > Rechercher efficacement des partenaires privés pour son association sportive : les 11 et 12 décembre 2017 COMPLET

    Pensez à mener l'entretien professionnel obligatoire auprès de vos salariés !
    Des questions, Quels outils adaptés utiliser ...?

    --> 02.38.49.88.52 ou formation.cvl@franceolympique.com

    A propos de nos formations

    Nos références

    Conditions générales de vente

    Contacts


    Le CROS CVL est référencé dans le Datadock

    Annuaire du sport

    BasiCompta®

    Sur les réseaux...



    Où nous trouver?

    Comité Régional
    Olympique et Sportif
    Centre - Val de Loire

    6 ter rue de l'Abbé-Pasty
    45400 FLEURY-LES-AUBRAIS
    Le plan d'accès

    Horaires d'ouverture et coordonnées du CROS

    Horaires du Secrétariat
    8h30-12h30 / 13h30-17h00
    Fermé le mercredi après-midi
    Coordonnées
    Tél : 02.38.49.88.50
    E-mail : centrevaldeloire@franceolympique.com

    Rechercher